Prochaines formations à la Thérapie Sociale TST

Nouvelles Formations en Suisse et en France

 

Prochaines sessions d'introduction à la Thérapie Sociale 

30 septembre au 4 octobre 2017 à Paris - F

9 au 13 octobre 2017 à Fribourg -  CH

18 au 22 octobre 2017 à Strasbourg - F

 Finalité : L’introduction permet d’appréhender les principaux concepts et de la Thérapie Sociale et de découvrir en pratique cette approche originale. L’introduction est une formation en elle-même qui propose un regard nouveau sur les obstacles à la coopération et à la réalisation de soi dans sa vie personnelle et professionnelle et sur les moyens de transformation de la violence destructrice en conflits constructifs.

Elle permet d’accéder au premier cycle et au processus complet de formation à la Thérapie Sociale.

Programme de l'Introduction de 5 jours :  

  • découvrir et expérimenter le processus de Thérapie Sociale.
  • comprendre les notions de base de la Thérapie Sociale :
  • passer de la violence au conflit
  • transformation personnelle et transformation sociale
  • les préjugés, la peur et la haine
  • les conditions de la coopération
  • la connaissance de soi en relation avec les autres
  • ​expérimenter les obstacles à la coopération dans la dynamique du groupe

Formations continues 

  • Diversité et violence, Université de Fribourg, 4 & 5 septembre 2017
  • Harcèlement, incivilités, insécurité, Université de Fribourg, 9 au 13 octobre 2017
  • Renforcer le partenariat par la coopération et le conflit constructif, Strasbourg, 18 au 22 octobre 2017

 
Dates de la prochaine formation de 1er Cycle en Suisse à Lausanne 

Module 1 : 8 au 12 novembre 2017
Module 2 : 27 au 31 janvier 2018
Module 3 : 24 au 28 mars 2018
Module 4 : 30 mai au 3 juin 2018
Module 5 : 9 au 13 septembre 2018 

En savoir plus, s'inscrire ...

Pourquoi une formation ?

  1. Soigner les relations entre les individus, les groupes sociaux, les équipes qui sont empêchées ou rendues difficiles par des peurs, des préjugés, des séparations et des haines.
  2. Apprendre à vivre dans une société en crise qui voit se développer des peurs, des angoisses, des malaises, des tensions qui affectent la vie collective et la vie personnelle de tout un chacun.
  3. Relier le développement personnel et la guérison psychologique des individus à l’action sociale et politique qui ont été séparés par les découpages disciplinaires et l’hyperspécialisation des métiers.
  4. Pouvoir vivre et travailler ensemble à l’heure où réunir des personnes autour d’une table ne suffit plus. Il s’agit de dépasser les violences de toutes sortes qui empêchent de vivre des conflits constructifs et génèrent des replis, de l’épuisement, des exclusions, des points de vue manichéens, une division du monde en camps ennemis et finalement des tentations totalitaires.