Prochaines formations à la Thérapie Sociale TST

Nouvelles Formations en Suisse et en France

Vivre des rencontres authentiques, Paris : 9 mars 2018
 

Ré-enchanter nos malaises relationnels, Lyon : 6-7 avril 2018
 

Prochaines sessions d'introduction à la Thérapie Sociale

7 au 11 avril 2018 à Paris -  F

1er au 5 mai 2018 à Fribourg - CH

12 au 16 mai 2018 à Strasbourg - F

pour s'inscrire

Formations continues

Nouvelles dates de formation à venir pour le premier semestre 2018. Le programme des formations 2018 de l'Université de Fribourg sera fixé très prochainement.

Dates de la prochaine formation de 1er Cycle en Suisse à Lausanne 

  • Module 1 : 30 mai au 3 juin 2018
  • Module 2 : 1er au 5 septembre 2018 
  • Module 3 : 7 au 11 novembre 2018
  • Module 4 : 19 au 23 janvier 2019
  • Module 5 : 9 au 13 mars 2019

Dates de la prochaine formation de 1er Cycle en France à Paris 

  • Module 1 : 26 au 30 septembre 2018       
  • Module 2 : 17 au 21 novembre 2018        
  • Module 3 : 26 au 30 janvier 2019   
  • Module 4 : 23 au 27 mars 2019     
  • Module 5 : 22 au 26 mai 2019                        

Dates de la prochaine formation de 1er Cycle en France à Strasbourg

  • Module 1 : 12 au 16 septembre 2018
  • Module 2 : 1 au 5 décembre 2018
  • Module 3 : 2 au 6 février 2019
  • Module 4:  3 au 7 avril 2019
  • Module 5 : 15 au 19 juin 2019

Pourquoi une formation ?

  1. Soigner les relations entre les individus, les groupes sociaux, les équipes qui sont empêchées ou rendues difficiles par des peurs, des préjugés, des séparations et des haines.
  2. Apprendre à vivre dans une société en crise qui voit se développer des peurs, des angoisses, des malaises, des tensions qui affectent la vie collective et la vie personnelle de tout un chacun.
  3. Relier le développement personnel et la guérison psychologique des individus à l’action sociale et politique qui ont été séparés par les découpages disciplinaires et l’hyperspécialisation des métiers.
  4. Pouvoir vivre et travailler ensemble à l’heure où réunir des personnes autour d’une table ne suffit plus. Il s’agit de dépasser les violences de toutes sortes qui empêchent de vivre des conflits constructifs et génèrent des replis, de l’épuisement, des exclusions, des points de vue manichéens, une division du monde en camps ennemis et finalement des tentations totalitaires.